Semaine de prévention des incendies

affiche_visuel_2017_SPI_8_5X11-(1).jpg
 

Les bonnes habitudes à prendre...

Afin d’éviter qu’un incendie de cuisine ne survienne, les préventionnistes en sécurité incendie suggèrent d’adopter les bonnes habitudes suivantes :

  • Utiliser une minuterie;
  • Utiliser les bons outils et les bons équipements de cuisson (ex. : mitaines pour le four, manchons à poignées, etc.) ;
  • Garder la surface de cuisson dégagée en tout temps;
  • Garder à portée de la main le couvercle de la casserole;
  • Manipuler les aliments chauds ou bouillants avec précaution;
  • Orienter les poignées des casseroles de façon à ce qu’elles ne dépassent pas de la cuisinière;
  • Nettoyer régulièrement les appareils de cuisson et la hotte de cuisine;
  • Porter des vêtements sécuritaires lors de l’utilisation d’une cuisinière (attention aux vêtements trop amples, aux tissus facilement inflammables, etc.);
  • Utiliser une friteuse homologuée munie d’un thermostat;
  • Laisser refroidir le brûleur d’un réchaud à fondue avant de le remplir de combustible;
  • Utiliser le barbecue de façon sécuritaire conformément au guide du fabricant.

Les erreurs à éviter en cuisine...

Les incendies de cuisine sont majoritairement causés par des erreurs humaines en raison d’un manque de temps ou d’espace, de la fatigue ou encore d’une distraction. L’analyse des incidents révèle plusieurs comportements inadéquats ou inappropriés en cuisine. En voici quelques exemples :

  • Allumer de façon prématurée l’élément chauffant de la cuisinière;
  • Sous-évaluer la rapidité de cuisson de certains aliments;
  • Déplacer une casserole en flammes;
  • S’occuper à d’autres tâches ou se laisser distraire pendant la cuisson des aliments (ex. : répondre au téléphone, regarder la télévision, etc.);
  • Oublier de fermer l’élément chauffant après la cuisson;
  • Mettre des objets combustibles près ou sur la surface de cuisson, tels les boîtes de carton, les essuie-tout, les linges à vaisselle, les sacs d’épicerie, etc.;
  • Mettre temporairement des objets combustibles dans le four (ex. : boîtes de pizza).
IMPORTANT À SAVOIR !

Il ne faut jamais tenter d’éteindre un feu d’huile avec de l’eau! L’ajout d’eau alimente et propage le feu !

Plusieurs événements malheureux peuvent être évités par de simples gestes préventifs!

Goûtez à la prévention des incendies en cuisine



Saviez-vous que...

En moyenne environ 16 000 incendies surviennent chaque année au Québec ?

Depuis 2010, une baisse considérable du nombre d’incendies annuel de 27 % a été observée ? Cette dernière s’explique entre autres par des activités de prévention efficaces, par la mise en œuvre des schémas de couverture de risque en incendie.

Près du tiers des incendies de bâtiment résidentiels au Québec débutent dans la cuisine, soit environ 1 300  incendies par année ou 25 par semaine ?

De ces 1 300 incendies de cuisine, près de la moitié sont dus à une distraction (47 %) et que ce sont les appareils de cuisson (four, cuisinière et autres équipements de cuisson) qui sont les éléments déclencheurs des incendies (82 % des cas) ?

À elle seule, l'utilisation inadéquate du matériau enflammé (combustible renversé accidentellement, huile de cuisson ou matières grasses) représente 325 incendies de cuisine par année au Québec ?

Les huiles et matières grasses pour la cuisson sont les premières matières enflammées lors d'incendies de cuisine au Québec? De plus, selon les rapports incendie transmis par les pompiers, les cendres transvidées dans des poubelles ou de gros appareils électroménagers dont l'entretien a été négligé contribuent également à déclencher des incendies ?

Les rapports incendies remplis par les pompiers permettent de cibler de mauvais comportements en cuisine qui se concluent trop souvent par des blessures et autres conséquences graves? Parmi les comportements à éviter :

  • déplacer un chaudron en flamme;
  • verser de l'huile bouillante dans l'évier;
  • tenter d'éteindre un feu d'huile avec de l'eau.

Lors d’un début d’incendie, la meilleure chose à faire est d’évacuer l’endroit et d’appeler rapidement le 9‑1‑1 ?

Seulement 42 % des résidences incendiées sont munies d’un avertisseur de fumée fonctionnel ?

Un avertisseur de fumée n'est pas éternel ! Il doit être remplacé aux 10 ans.

L'avertisseur de fumée ne détecte pas le monoxyde de carbone (CO) ? Il est fortement conseillé de se procurer un avertisseur de CO si votre domicile dispose d'appareils fixes à combustion comme un poêle à bois, une fournaise au mazout, une cuisinière au gaz ou un garage adjacent à la résidence.

Il ne suffit pas de tester le signal sonore d'un avertisseur de fumée ? Il faut aussi tester sa capacité de détection de la fumée au moins une fois par année. Pour plus d’information, il faut se référer aux normes du fabricant.